Présidentielle 2017 en France: Marine Le Pen se voit déjà à l’Elysée

Partages

Marine Le Pen, prochaine présidente de la République Française ? La fille de Jean-Marie Le Pen le pense sérieusement. Mieux, elle y croit. Elle l’a même dit, certes avec ses propres mots, mais elle l’a dit à sa manière : le successeur de François Hollande se serait-elle.

Marine présidente ? Il va falloir battre Macron, et elle s’y met déjà

En France, le 1er tour de la présidentielle aura lieu le 23 avril prochain. Pour l’heure, la campagne électorale bat son plein. Marine Le Pen, candidate du Front national (FN), favorite des intentions de vote (sondages) au premier tour, est désormais rattrapée et même parfois devancée par un autre candidat atypique, Emmanuel Macron. Du coup, dans ses discours de campagne électorale, elle concentre ses attaques sur son potentiel adversaire du second tour.

Hier dimanche en meeting à Lille, la candidate de l’extrême droite s’y est donnée à cœur-joie, assénant des coups sans ménagement à Macron à qui elle a trouvé un surnom, « le filandreux ». Et la charge verbale contre son adversaire le plus dangereux est plutôt bien sentie. « Il considère qu’il n’y a pas de culture française, que la France serait coupable de crimes contre l’humanité », rappelle Marine Le Pen avant d’asséner : « Quelle ignorance ! »

Même les soutiens de Macron, qui ne cessent d’affluer, en prennent pour leur grade dans les diatribes de la candidate de l’extrême droite. Dans cette vague de soutiens qui porte Emmanuel Macron chaque jour un peu plus haut, Marine Le Pen n’y voit que des ‘‘les éclopés du hollandisme et les vieilles gloires d’un système qui s’effondre sur lui-même’’.

« L’heure de la défaite des mondialistes est venue »

Dans une stratégie qui saute à l’œil, Marine Le Pen essaye déjà, dès aujourd’hui, de planter le décor du probable duel du second tour, en présentant Emmanuel Macron comme le candidat du système et elle la candidate de ceux qui aiment la France.

« L’heure de la grande confrontation démocratique des mondialistes et des patriotes est arrivée », déclarait-elle hier au cours de son meeting à Lille.

Dans la même logique, elle a prédit « La mort de l’Union européenne, la fin de la mondialisation sauvage et du multiculturalisme. »

Marine Le Pen croit même déjà connaître l’issue de cette élection. Elle l’a d’ailleurs annoncé, avec assurance : « L’heure de la défaite des mondialistes est venue ». Le dire ainsi revient à proclamer la victoire de sa candidature, la seule à ses yeux qui symbolise le rejet des ‘‘mondialistes’’.

On l’a dit : elle s’y voit déjà…

Articles similaires:

3 Commentaires

  1. Marie le pen est celle que les francais doivent porter a la tete de leur Etat car piur moi elle marque la rupture entre l’ilusion des gauchistes et les droitistes qui ont pour longtemps tromper les francais avec des guerres injustifier dans le but d enrichir des multi nationaux a la realiter palpable des vraie francais qui sont en realite des paresseux qui cherche la perfection a l image de L ‘Allemagne,.Pour ma part Marie le pen est celle qui veux que desormais la France,la grande france doit compter sur elle meme et non des colonies ou des territoir d ‘autre mer.avec Marie le pen presidente la France se redinamise plan travail et devient tres forte

  2. Marine Le Pen president de la République ? Avec plus de 5.000.000 euros de dette et un patrimoine immobilier d’environ 650.000 euros et moins de 150.000 euros sur ses comptes. Qu’est ce qui va se passer si cette personne devenait président de la République ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.