USA : pour Ben Carson, ministre (noir) de Donald Trump, les esclaves étaient des immigrés en quête de vie meilleure

Ben Carson

On pensait avoir tout entendu depuis la prise de fonction de Donald Trump. Après les différentes charges contre les immigrés, les musulmans, voici la nouvelle polémique sur les esclaves.

Et cette polémique ne vient pas de n’importe qui. Ben Carson, ministre du Logement de Trump a fait un parallèle entre l’immigration et l’esclavage. Ancien candidat des primaires républicaines, Ben Carson, noir, neurochirurgien à la retraite, a fait une déclaration des plus surprenantes…

Lors d’une réunion avec les membres de l’agence du logement, le ministre Carson, qui voulait revigorer son équipe en vantant les mérites de l’ “American Dream” a cru bon choisir un exemple hors du commun : celui des esclaves.

En effet, pour Ben Carson les esclaves n’étaient que des immigrés en quête de vie meilleure :

C’est ça l’Amérique. Une terre de rêves et d’opportunités. Il y a d’autres immigrés qui sont venus ici dans la cale des bateaux d’esclaves, ils travaillaient encore plus longtemps, plus dur, pour moins que ça. Mais ils rêvaient aussi qu’un jour, leurs fils, filles, petits-fils, petites-filles, arrière petits-fils ou arrière petites-filles pourraient trouver prospérité et bonheur sur cette terre” a déclaré, sans aucune gêne le nouveau ministre du logement.

 

Un ministre qui semble complètement ignorer la souffrance de ces esclaves, ou complètement inconscient de comparer cette souffrance de millions d’individus déportés de force, séparés de leurs familles, capturés comme des animaux et parqués dans des cales de bateaux de manière inhumaine à de l’immigration…

We are Speechless!

Articles similaires:

15 Commentaires

  1. C’est déplorable pour nous les noirs je suis sûr que ce putains de ministre a passé sa vie vendre (trahir) les noirs (il n’est pas noir c’est un blanc que joints kounte a aplati avec un coup de poing) pour obtenir ses paperasses de diplômes

  2. Ce n’est pas la faute au Ministre, mais la faute à ses parents qui l’ont laissé à ce jour dans l’ignorance totale de ce douloureux passé.

  3. Un noir complexe qui oublie jusqu’à sa couleur de peau pour se prendre pour un blanc genre antillais qui ne connaît même pas sa propre histoire et la souffrance des siens tuer jusqu’à ce jours par des policiers blancs.

    • Philomène, croire que les Antillais ne connaissent pas leur histoire est une première erreur et une généralisation qui va dans le sens des blancs à savoir diviser les noirs pour mieux les contrôler (diviser pour régner) Si Ce ministre ne connaît pas la différence entre Esclavage et Immigration , il n’a rien à faire dans un gouvernement quelque soit la tendance politique !

  4. Le plus gros debile de 2017 est nul doute lui. Ce noir américain qui oublie ce passé abominable et maléfique qui est l’époque de l’esclavage est Tout simplement un vrai ESCREMENT DE CAFARD.

  5. C’est ça en fait, les noirs. Maintenant q’il a un poste ministériel, il peut se vanter d’avoir réussi alors même qu’il Obama qui a mieux fait que lui en ayant été Président. Qu’est-ce qu’on a donc fait pour mériter ça, Seigneur? et tout le monde peut se permettre de minimiser les noirs.

  6. Lui,il ne connait rien de l’ afrique seulement il est à l’ image des noires qui oublient leur second si leurs aventages son enjeux et Dieu va le pardonner seulement nos encêtres le sauraient maudi

  7. Ils pensent que les noirs sont mieux aux usa avec la violence policière, tout le monde sait que les petits boulots sont occupés par noirs, apparemment, il oublie la couleur de sa peau

  8. Il doit se faire abattre ce fils de pute.en plus cest un noir. Oh mon Dieu quest ce quon a fait pour meriter ca. Cest comme si un juif venanait dire que hitler leur avait rendu service pour avoir essayer de les exterminer.

  9. C’est ça le vrai visage d’un homme noir. Je n’ai plus de mots pour ce Mr. C’est une malédiction pour nous noirs ou c’est quoi? Franchement je suis dépaysé. Au moins, même si on a pas quelqu’un pour le faire pour soi, avant de parler ou en parlant il faut prendre soin de voir ce qui se pose sur sa peau afin de s’identifier. Un noir? Neurochirurgien? Mais je ne peux plus accuser une autre couleur. Je suis désolé.

  10. Peut être que sa langue a fourché ou bien peut être aussi qu’il pensait à autre chose quand il a sorti cette énormité comme son maître Trump nous a habitués. Quand les bornes sont franchies il n’y a plus de limites à la connerie.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.