PARTAGER

Didier Drogba, obligé de voyager ballon de football à l’aisselle, prêt à se livrer à une séance de jonglage en bonne et due forme avant de se voir autoriser à entrer aux Etats-Unis. Ou Angélique Kidjo, à l’aéroport de Chicago, offrant une minute d’un a capella, pour prouver qu’elle est bel et bien qui elle prétend être, condition sine qua none pour passer les mailles de l’immigration de l’aéroport.

Ces scènes peuvent paraître surréalistes. Mais avec l’arrivée de Trump à la Maison Blanche, en sommes-nous vraiment bien loin ? Il suffirait de poser cette question à Celestine Omin pour se rendre compte qu’elle ne fait pas rire tout le monde

Celestine Omin, Nigérian, 28 ans, est un petit génie en informatique. Arrivé à l’aéroport JFK de New York dimanche dernier après 24 heures de vol, ce jeune développeur s’est vu contraint de faire un test par un agent de l’immigration américaine. La raison ? L’agent voulait vérifier que Celestine Omin est réellement Ingénieur Informatique comme cela est notifié dans le visa court-séjour qu’il a obtenu et qui l’autorisait à faire se déplacement.

Il s’en souviendra longtemps!

Un voyage qui lui permettra d’effectuer un travail temporaire pour le compte de l’entreprise américaine de technologie financière First Access.

Et encore ! Notre jeune génie en Informatique ne vient pas de nulle part, puisqu’il travaille au sein de la compagnie Andela comme ingénieur. Laquelle entreprise, Andela, a ses bureaux à Nairobi (Au Kenya), à San Francisco, à New York et, bien entendu, à Lagos chez lui au Nigéria. Laquelle entreprise, Andela, est un fleuron dans son secteur d’activités. Laquelle entreprise, Andela, a d’ailleurs reçu le propriétaire de Facebook en personne, Mark Zuckerberg en chair et en os, dans ses locaux lors de la récente visite de ce dernier en Afrique et notamment au Nigéria (l’année dernière).

C’est donc un pur produit d’une prestigieuse start-up qui s’est pratiquement fait éconduire par un agent d’immigration dimanche dernier à l’aéroport JFK de New-York. Un peu comme si l’objectif était de rappeler à ceux qui commettraient la maladresse de l’oublier, que l’Amérique, le pays où tous les rêves réalistes sont réalisables, n’est plus ce qu’il a toujours été, du moins jusqu’au 20 janvier dernier ; date mémorable s’il en est, puisque c’est ce jour qu’un certain Donald Trump en est devenu le président, 45ème du rang. Depuis, rien n’est plus comme avant au pays de la statue de la Liberté ! Celestine Omin l’a appris à ses dépens.

PARTAGER

5 Commentaires

  1. Humm je me souvien la mème chause ma arrivé à l’airoport d’alger en algerie en 2011 les argents de immigration me dis de repond des question pour prouvé que je ss informaticien mais je leur fais regretté ce jour là!!

    • Humm je me souvien la mème chause ma arrivé à l’airoport d’alger en algerie en 2011 les agents de immigration me dis de repond des question pour prouvé que je ss informaticien mais je leur fais regretté ce jour là!!

  2. Et quand eux, ils viennent en Afrique, ils sont applaudis par tous presque, y compris nos agents d’immigration emigration dans nos aeroports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here