PARTAGER

En Côte d’Ivoire, l’opposition au président Alassane Ouattara n’a pas oublié l’ancien président Laurent Gbagbo, mieux, ils ont décidé de se regrouper pour reprendre le pouvoir au camp Ouattara en 2020. 

En effet, sous la présidence de Georges Armand Ouégnin, plusieurs partis dont le FPI de la branche de M. Abou Drahamane Sangaré restée fidèle à Laurent Gbagbo, se sont regroupés en un parti unique dénommé « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté ».

A défaut de pouvoir interféré directement sur la libération de Laurent Gbagbo ce parti a décidé de prendre le pouvoir en 2020 pour continuer l’oeuvre de leur leader charismatique, mais aussi avoir la possibilité d’influer sur le sort de l’ancien président.

Le mouvement est également soutenu par l’ancien gouverneur de la BCEAO, Dakoury-Tabley qui avait lui été humilié lors de l’arrestation du président Laurent Gbagbo.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. AVIS DE SUPPLEANCE – Dans un futur proche, il est fort probable que Alassane Remplace Laurent Au CPI. Ce ne sera pas étonnant. Ce serait très confortable pour lui car parfois les remplaçants jouent MIEUX. SPD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here