Alpha Condé à Hollande : les ONG ne peuvent pas décider à notre place

Photo: Reuters
Partages

Lors de la conférence de presse commune entre le président français et son homologue guinéen, les deux hommes ont échangé des amabilités mais se sont également félicités des rapports retrouvés entre la Guinée et la France après de houleux rapports consécutifs à la fin de la colonisation.

Si le président François Hollande a affirmé que la France d’aujourd’hui n’est plus celle d’hier, le président guinéen Alpha Condé a quant à lui voulu signifier à son homologue que les africains eux-aussi avaient changé et ne veulent plus recevoir de leçons

Lire ci-dessous un extrait de la déclaration du président Condé

Les Chefs d’Etat africains ont montré que face aux grands problèmes de développement avec une population de 70% de moins de 30 ans, quelques soient les problèmes, nous devrions nous entendre, mais surtout de nous prendre en main. Vous savez que l’Union africaine ne s’autofinançait pas, c’était souvent l’Europe. Nous avons décidé à partir Kigali de consacrer 0,2% de nos importations au financement (de l’UA) pour être autonome, mais surtout que les problèmes africains soient désormais résolus par les africains.

Je sais que c’est le point de vue du président Hollande… Et j’espère que ça continuera à être le point de vue des dirigeants français, parce qu’aujourd’hui nous sommes déterminés. Nous voulons coopérer avec les autres pays, mais d’Etats à Etats, avec intérêts réciproques. (…) Pour cela il faut qu’on accepte que l’Afrique définisse sa voie pour le développement et sa voix démocratique (…) et aussi que les ONG ne continuent pas à penser qu’elles peuvent décider à notre place. (…) Désormais L’Afrique parlera d’une seule voix. Pour l’immigration ce sera le président du Maroc, le terrorisme le président de l’Algérie etc…

Articles similaires:

8 Commentaires

  1. Est il normal lui ce Alpha conde que la France a tant soutenu au moment de son exil jusqu’à son ascension à la présidence guinéenne, et il dit que désormais l’Afrique va parler d’une seule voix ; bien naïf celui et même utopiste , le president sénile, grabataire , de l’Algérie , pour les affaires de terrorisme , il ne manquerait que ça .

  2. C’est ce qu’on attend tous les jours, les chinois n’ont pas eut à faire de commentaires ils ce sont mis aux travaillés .les présidents africains font la de l’Afrique

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.