PARTAGER
Photo AFP

En Europe, malgré les dispositions prises par les autorités, le nombre ne cesse de grimper. Selon Samer Haddadin, le responsable du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) à Tripoli, le nombre de migrants qui passent par la Lybie pour pour échouer en Europe ne cesse d’augmenter. Ceci est du à plusieurs raisons, explique ce fonctionnaire international.

Sur le vieux continent, la lutte contre la migration devient de plus en plus une question préoccupante. Ce phénomène bat encore de l’aile. Et les mesures draconiennes prises par les européens ne ralentissent pas l’évolution de ce phénomène.

Sur RFI, analysant cette pratique de temps moderne, Samer Haddadin est revenu sur la mauvaise fois des passeurs lybiens qui ne cessent de manipuler les jeunes africains. Il a mis l’accent sur les stratégies de ceux-ci qui manipulent les jeunes africains.

Pour convaincre leurs victimes, il précise que les passeurs affirment que l’accès est “encore” relativement facile aujourd’hui, et que cela risque de se compliquer plus tard.

Pour lui, ces jeunes continuent de fouler le sol lybien pour se rendre en Europe pour deux principales raisons. D’un coté, les africains vont en Europe à des fins économiques. De l’autre, ils ont besoin de la protection qu’ils comptent trouver dans les pays européens.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here