PARTAGER
Photo : Nakiganda Stacie

En Ouganda, c’est un fait rare. Un ministre, qui de surcroît proche du président Museveni a été arrêté pris la main dans le sac.

En effet, le ministre du travail, de l’emploi et des relations industrielles, Herbert Kabafunzaki a été arrêté parce qu’il avait accepté un pot-de-vin d’un dirigeant d’hôtel à qui il promettait protection dans une affaire de harcèlement sexuel contre une de ses employés.

Il a été arrêté avant même qu’il ne quitte l’hôtel en question. Il venait de recevoir un premier acompte de 5 millions de shillings, somme qui correspondait à la moitié de la somme finale qu’il devait recevoir dans cette affaire.

Des photos de la rencontre ont été ensuite postées sur les réseaux sociaux, on peut y voir le ministre avec certains de ses agents qui effectuaient le décompte de l’argent reçu. En Ouganda, les hommes politiques sont très souvent soupçonnés de corruption sans que les affaires ne prospèrent.

C’est donc un véritable coup de pied dans la fourmilière que vient d’opérer la police ougandaise. 

PARTAGER

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here