PARTAGER

Au Sénégal, à mesure que les jours approchent, les combats pour les législatives s’anoncent durs. Abdoulaye Wade, ancien président de ce pays anonce le grand retour de sa famille pour baliser le terrain en perspective de l’élection législative prévue pour le 2 juillet prochain.

Un combat féroce en perspective? Il est trop tôt pour répondre à cette interrogation . Le 2 juillet prochain, les sénégalais iront aux urnes pour élire les députés qui vont siéger au parlement sénégalais. Dans cette perspective, c’est la course contre la montre dans le landerneau politique de ce pays de Léopold Sédar Senghor. Dans le camp du Parti démocratique sénégalais PDS, de l’ancien président Abdoulaye Wade, l’on affûte les armes.

Le Prédécesseur de Macky sall et son fils Karim Wade ne comptent pas croiser les bras pendant cette joute électorale. Un enjeu capital pour cette formation politique pour dicter sa loi sur le terrain. Après le retour de son fils Karim Wade après son exil, le père annonce son «come back» dans les jours à venir.

L’ancien président sénégalais était la semaine dernière au consulat du Sénégal à Paris pour se faire enregistrer sur les listes électorales. Écartant toute idée de retraite politique, Abdoulaye Wade aspire à animer la vie politique dans son pays. Il compte affronter les législatives pour exercer son contrôle sur le parlement. La famille Wade compte revenir en force combattre l’actuel président.

Tacler Macky Sall

Ils donneront leur opinion sur les grands sujets d’actualité pour remonter les bretelles à l’actuel chef de l’État. Cet homme politique a prêché pour un front commun de l’opposition aux législatives avec une seule liste. Il dénonce les abus de l’actuel régime, l’arrestation d’un opposant politique comme le maire de Dakar, Khalifa Sall, sans oublier les tensions sociales. Wade père demande à ses partisans d’être en ordre de bataille pour assurer la victoire du PDS.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here