Femua 2017: Tiken Jah Fakoly contre le 3è mandat en Afrique et les immigrations clandestines

Le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo a reçu une fois encore sur scène le reggaeman Ivoirien Tiken Jah Fakoly, reconnu pour son engagement contre la mauvaise gestion faite par certains dirigeants d’Afrique. C’était au cours de la 10 ème édition du festival qui a connu la présence de plusieurs milliers de jeunes, fan de l’artiste et engagé pour la même cause.

Ce fut une occasion pour l’artiste de reggae de présenter le titre de son prochain album dénommé ‘’3ieme dose ‘’. ‘’3ème dose’’, qui n’est rien d’autre que l’intitulé d’un message fort lancé à l’endroit des dirigeants africains qui touche à la constitution comme ils veulent, et qui après deux mandats reviennent pour un troisième.

Ce titre dénonce aussi l’immigration clandestine qui prend de plus en plus de l’ampleur dans certains pays d’Afrique. Pour poursuive son message à l’endroit de la jeunesse, le prix RFI découverte d’Afrique, affirme ceci «On n’a besoin de vous ici. Arrêtez d’aller vous suicider dans l’océan en voulant aller aider l’occident à se développer. Notre place c’est ici l’Afrique a besoin de nos forces (…). L’Afrique c’est le continent de l’avenir ou tout reste à faire il suffit de mettre la main à la pâte».

Juste pour dire que le développement et la lutte contre l’injustice politicienne incombe la jeunesse. Le natif d’Odienné (nord-Ouest de la Cote d’ivoire), a comme d’habitude invité le peuple Africain et en particulier les jeunes à la paix et à la cohésion tout en respectant les textes et les lois qui régissent leurs pays respectifs. Le festival des musiques urbaines d’Anoumabo pour le compte de cette 10 ième édition est placé sous le thème ‘’L’Afrique face aux défis du réchauffement climatique’’. Ce festival, connaitra son épilogue ce dimanche.

4 Commentaires

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.