PARTAGER

La corruption est un mal qui mine la plupart des pays africains. Le géant nigérian n’est pas en reste. Bien au contraire, le pays est constamment en lutte permanente contre la corruption. Après la venue au pouvoir du président Muhammadu Buhari une lutte acharnée a été menée contre les dirigeants corrompus du précédent régime.

Ainsi, la ministre du pétrole, Alison-Madueke a été épinglée dans une gigantesque affaire de détournement de millions de dollars. Face donc à la corruption des leaders du pays, le gouverneur de l’Etat du Niger, Abubakar Bello a appelé à changer la législation dans le pays. Pour lui, les dirigeants et citoyens corrompus ne devraient pas servir l’état dans le milieu politique. C’était lors de l’inauguration de la branche locale d’une association d’ingénieurs en mine.

Insistant sur le fait que les politiciens devraient servir les citoyens et non l’inverse, le gouverneur a voulu faire passer un message qu’il juge important pour l’essor du Nigéria.

Je le répète encore et encore, les politiciens et les fonctionnaires corrompus devraient être empêchés de participer à la vie politique si nous voulons que le Nigeria avance. En Chine, des dirigeants corrompus sont exécutés; si, dans notre cas, nous ne pouvons pas les exécuter, nous devrions leur interdire de participer à la politique et de donner cette occasion à ceux qui sont purs, honnêtes et qui ont la peur de Dieu ” a t-il lancé

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here