PARTAGER

Dans le cadre de la commémoration des 226 ans de la Cérémonie du ‘’Bois-caïman’’, et du soulèvement général des Esclaves, l’Ambassade d’Haïti a rendu un vibrant hommage au natif d’Allada, Toussaint Louverture, pour son rôle prépondérant dans la proclamation de l’indépendance d’Haïti.

C’est à travers la projection du film « Toussaint Louverture », que ce témoignage a été fait au peuple béninois, dans la soirée du jeudi 24 août 2017,  à l’hôtel Azalaï de Cotonou. Descendant d’esclave dahoméen, et plus précisément originaire d’Allada, Toussaint Louverture s’est battu corps et âme pour la liberté de l’esclave en Haïti. C’est pour rendre hommage à ce digne fils d’Allada, et par la même occasion célébrer le 226e anniversaire de la « Cérémonie du Bois-caïman et du soulèvement général des Esclaves », que l’Ambassade d’Haïti a organisé dans la soirée du jeudi 24 août 2017 à l’hôtel Azalaï, une projection de film.

En présence de plusieurs autorités politico-administratives et de têtes couronnées, le chargé des affaires de l’Ambassade d’Haïti, Jean Espéca, a mis l’accent sur le rôle prépondérant de Toussaint Louverture dans la proclamation de l’indépendance d’Haïti. A en croire ses propos, le prêtre Dutty Boukman et Toussaint Louverture sont les deux instigateurs de l’abolition de l’esclavage dans ce pays. Le 14 août 1791, Dutty Boukman proposait aux colons d’adoucir le sort des esclaves lors de la cérémonie du Bois-Caïman.

Dans l’attente d’une suite favorable  à sa requête, il organise un culte Vodoun avec les esclaves, ce qui sera à la base des tous premiers soulèvements d’esclaves contre leurs maîtres. Mais le prêtre Dutty Boukman n’a pu obtenir gain de cause. Néanmoins, quelques années plus tard, il sera rejoint dans sa lutte par Toussaint Louverture, qui réussit à rendre effective l’émancipation des esclaves. C’est l’illustre écrivain béninois Florent Couao-Zotti, qui introduit ce film de reconstitution tourné en deux épisode de 90 minutes chacun, en retraçant ses grandes lignes.

Toussaint Louverture, ‘’le Napoléon noir’’

‘’L’Envol de l’aigle’’, c’est le titre de la première partie du film, qui peint pendant 90 minutes d’horloge le parcours de Toussaint Louverture. A l’âge de 8ans, il fut témoin de la mort de son père, un esclave. Jugé vieux et non productif, ce dernier est arraché des bras de ses deux enfants et jeté à la mer. Après ce décès, Toussaint Louverture et sa jeune sœur ont été achetés par un autre maître.

Toussaint profite alors de la clémence de ce dernier, pour apprendre à lire, et fût ’’émancipé’’ à l’âge de 33 ans. Il acquiert une plantation et embauche d’autres esclaves noirs, avec qui il travaillait. Mais son bonheur n’aura duré qu’un bout de temps, les abus et la maltraitance des esclaves se sont intensifiés. Dans la foulée, sa sœur rendit l’âme des suites d’un viol, laissant derrière elle son petit garçon. Suite à cette tragédie, son envie de faire justice et de se battre pour la liberté de l’homme noir s’intensifie.

Toussaint Louverture abandonne donc femme et enfants, et met sur pied un clan de noirs qu’il dirigeait pendant la révolution. Tout de suite, il se fait remarquer par l’armée espagnole qui se rallie à lui, et le recrute en vue de combattre la France. Mais dans la deuxième partie du film intitulé ‘’Le combat des aigles’’, l’on redécouvre le héros haïtien très engagé à rendre possible l’égalité entre noirs et blancs. Alors qu’il fut trahi par les espagnols, il se dirigea vers les français qui lui tendirent la main à cause de son invincibilité.

‘’Le Napoléon noir‘’ et les français ne faisaient désormais plus qu’un, du moins sur le papier. Il fut nommé Général de division et commandait toute une armée. Sa famille se réunit de nouveau, mais là encore son bonheur ne dura qu’un laps de temps. Soucieux de rendre effective l’équation noir et blanc égaux, il se fait beaucoup d’ennemies. Il fut encore arraché à sa famille et déposé dans la prison de ‘’Fort Joux’’, où il passa ses derniers jours. Cette période de détention, fut l’occasion pour ce grand homme de faire le bilan de sa vie et laisser des mémoires à la postérité. En 1803, il mourut en héros, seul dans sa cellule. Impressionné par sa détermination, les colons ont fini par céder. Son combat porte finalement ses fruits, car un an après son décès, la République d’Haïti est proclamée indépendante, le 1er janvier 1804

PARTAGER

6 Commentaires

  1. GbetoMagnon: c’est napoleon qui enferma Toussaint et le laissa crever de faim et de froid en taule. Toussaint a cru pouvoir faire confiance à Napoléon et pouvoir parler d’homme à Homme, c’est frère n’ont rien livré, il lui ont même suggéré de resté. Dessalines n’a rien à voir avec ton histoire de trahison par contre c’est lui qui proclama l’indépendance d’Haïti en 1804. Napoléon Premier consul de France à belle et bien trahi Toussaint, en envoyant un corps expéditionnaire qui devait mettre un terme à l’émancipation. Alors merci de rectifier vos notes douteuses et sans référence.

    • “c’est napoleon qui enferma Toussaint et le laissa crever de faim et de froid en taule” Absolument vrai. Pourtant DESSALINES a joué un rôle dans cette affaire.

      Les armées de Napoléon étaient vaincus sur l’île. DESSALINES s’était vu – suite à l’accord entre les parties – donner le pouvoir…

      La disparition de TOUSSAINT, supprimait un rival potentiel pour le pouvoir noir en place et, faisait les affaires de Napoléon, trop heureux de plaire au clan des “béké” antillais

  2. Toussaint LOUVERTURE fils de “GaouGuinou” (en fon GAN AHOUAN : Général, Guennou: de l’ethnie du même nom originaire du Togo voisin), général mercenaire au service des Allada Honnou, est donc en réalité un Guennou qui commandait un régiment pour le compte du Roi d’Abomey.

    GAOU Guennou donc, fut mêlé avec sa soeur “suggérée” au Roi d’Abomey, à un complot contre la couronne, dont l’échec conduisit à sa déportation sur ordre royal.

    Etait-ce sa renommée, qui fit que la Couronne anticipa sur la menace potentielle d’un “condottiere” (chef mercenaire) connu pour son ambition et sa superbe ? le complot exista t-il vraiment ?…

    En tout cas son fils Toussaint LOUVERTURE, grâce à son intelligence, aux initiations aux rites vaudoun et à l’autorité qui en découlait; connu le destin qu’on sait.

    Napoléon, très influencé par sa femme Joséphine de BEAUHARNAIS, fille de planteurs esclavagistes martiniquais; rétabli l’esclavage, alors que la Révolution française l’avait aboli et ce, malgré l’aide précieuse aux révolutionnaires, des armées d’esclaves libérés, dirigées par Toussaint aidés de ses commandants (DESSALINES, CHRISTOPHE, Moïse, …).

    Bref de victoires en renversements d’alliances, trahisons; il finira trahi par l’un de ses lieutenants (DESSALINES) et sera livré aux français qui l’exilent au fort de Joux (il caille là bas…)dans le Jura en France métropolitaine; jusqu’à sa mort.

  3. Bravo pour la qualite de votre site,le choix et la pertinence de vos sujets.
    Votre pays, de ce fait, est un modele a plus d’un titre, en Afrique de l’Ouest.
    Continuez donc sur cette lancee.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here