PARTAGER

Les partisans de l’opposition togolaise étaient dans les rues ce mercredi 6 septembre 2017 pour manifester alors que le gouvernement avait annoncé la veille, c’est-à-dire ce mardi, vouloir engager des réformes constitutionnelles.

L’annonce de l’avant-projet de modification constitutionnelle (lire ici) en y intégrant la limitation du mandat présidentiel et le vote à deux tours, n’a pas émoussé l’ardeur de l’opposition togolaise. Elle a maintenu l’appel à manifester dans 10 villes du pays. Dans la capitale Lomé,  toutes les rues et les grandes artères ont été investies par les manifestants qui ont scandé des slogans hostiles au régime en place.

Quitte le pouvoir!

Sur des pancartes qu’ils avaient dans leurs mains on pouvait lire “la fin du régime Unir-Rpt a sonné”, “Faure quitte le pouvoir” et autres. Le ton se durcit, on ne croit visiblement pas à la carte de l’apaisement présentée par le pouvoir.

Les revendications qui sont à l’origine de ces marches portent sur l’accélération des réformes constitutionnelles à savoir la limitation du mandat présidentiel et le scrutin à deux tours. Selon Tikpi Atchadam le parti au pouvoir demande le dialogue lorsqu’il a le dos au mur. Les opposants  ne croient plus en ce régime et la mobilisation de ce jour est un indicateur.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here