Dennis Rodman prend la défense de Kim Jong Un

Dennis Rodman, le basketteur américain et Kim Jong-un, le dictateur nord coréen qu’il présente comme étant “juste un môme” sont très proches. C’est en tout cas ce que révèle “Envoyé Spécial” diffusé hier sur France2. A en croire, les confidences devant caméra du basketteur américain, les deux “amis” partagent plusieurs instants de loisirs.

Même si cette relation peut paraitre bizarre, le basketteur américain ne s’en excuse pas. Au contraire il la défend arguant qu’il s’en fou de qui il est, avant d’ajouter qu’il lui a dit “Tant que tu es sympa, je suis sympa, que tu sois président, dictateur ou autre. Si tu es cool et que l’on peut boire de la vodka, c’est bon“.

Devant les caméras de France2, Dennis Rodman se désole qu’à chaque fois que dans l’opinion internationale, on aborde le sujet de la Corée du Nord tout ce qui ressort ce n’est que des “trucs négatifs” alors que lui voit beaucoup de beauté là-bas. Pour appuyer son argumentaire, il affirme que “Ce qu’il fait là-bas, on le fait ici aussi.”

Articles similaires:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.