Diffamation contre Ali Bongo: Pierre Péan condamné par le tribunal correctionnel de Paris

La bataille judiciaire entre le Président Ali Bongo et l’écrivain français Pierre Péan est passé à un autre cap. Le tribunal correctionnel de Paris a rendu jeudi dernier son verdict après la plainte pour diffamation du Président gabonais Ali Bongo.

En effet, après le non lieu prononcé en début d’année, Ali Bongo avait engagé une procédure judiciaire contre l’écrivain français à cause des révélations dans son ouvrage paru en 2014 intitulé « Nouvelles affaires africaines, mensonges et pillages du Gabon ». Dans cet ouvrage, l’écrivain français a fait des confidences sur des crimes, des horreurs et fait des révélations sur les origines Ali Bongo.

Pour cette affaire qui a fait couler d’encre et de salive la justice française a tranché. Elle a condamné l’écrivain français et son éditrice a versé une amende de 1000 euros. Chose étonnante, la nouvelle a été bien accueillie dans les deux camps. L’avocate du mis en cause réjouit du fait que « toutes les demandes de publication » du verdict ont été rejetées par le tribunal. Elle ajoute que pour des précisions insignifiantes sur la tentative d’assassinat d’un opposant, son client a été condamné.

Articles similaires:

1 Commentaire

  1. Avec çà comment peut-on aimer la France quand sa justice condamne un individu ayant délibérément choisi de souiller l’image d’une personne pour des raisons purement politiques 1000 euro contre un torchon même si Ali Bongo n’est pas un saint péan non plus… Le verdict et le lynchage médiatique aurait été sans commune mesure si avait été débouté par la dite justice😈😈😈

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.