PARTAGER

Accusés d’être mêlés à la dernière tentative de déstabilisation du Burkina Faso, trois militaires burkinabè ont été extradés d’Abidjan à Ouagadougou selon des informations données par Simon Comparé, l’actuel ministre de la sécurité burkinabè.

Les trois militaires extradés appartiennent à l’ex Régiment de sécurité présidentielle(Rsp), la garde rapprochée de l’ancien Président Blaise Compaoré chassé du pouvoir par la rue. Au  nombre des trois militaires, il y a l’Adjudant-chef Ekouli Kossé, le Sergent-chef Mohamed Zerbo et le Sergent-chef Roger Koussoubé surnommé « le Touareg ».

Ils sont également cités comme acteurs dans l’attaque contre la poudrière de Gnimbi au moment du coup d’Etat du Général Gilbert Diendéré contre le régime de la transition de Michel Kafando. Depuis la dernière tentative de putsch, le gouvernement burkinabè a battu des pieds et des mains pour obtenir l’extradition de ces trois militaires qui figureraient par des ennemis externes souvent évoqué par les nouvelles autorités. Leur extradition  a été ordonnée par le Président Ouattara lui-même, a-t-on appris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here