PARTAGER

Fidel Castro, mort, Donald Trump veut régler des comptes avec Cuba. En attendant d’entrer dans ses fonctions, le nouveau Président élu des Etats-Unis, menace de mettre un terme au processus de rapprochement de son pays avec Cuba.

Le milliardaire qui deviendra le maître de la Maison Blanche exige de la Havane, plus d’ouverture au respect des droits humains et de facilités économiques. Décédé à l’âge de 90 ans, Fidel Castro, le père de la révolution cubaine a eu des relations surchauffées avec toutes les administrations américaines qui se sont succédées pendant près de cinq décennies qu’il a passées à la tête l’île communiste.

Après plus de 50 ans de relation conflictuelle, ce n’est qu’à partir de 2014 que les Usa et Cuba ont entamé l’historique rapprochement qui se retrouve menacé avec le Président Trump qui a qualifié Fidel Castro de « dictateur brutal » à l’annonce de sa mort.

1 COMMENTAIRE

  1. Reste a vérifier ce que Trump dans son mandat car les occidentaux disent toujours non au racisme mais, ils font d’une autre manière c’est ce que les dirigeants ne savent pas

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.