PARTAGER

Après avoir essuyé des refus quant à leurs demandes de statuts de réfugiés aux États-Unis, et face à l’intransigeance du nouveau président Trump (qui n’avait pourtant pas encore prêté serment) sur la question des immigrés, Seidu Mohammed et Razak Iyal, deux ghanéens ont fait un choix qui restera malheureusement gravé dans leurs mémoires.

Et pour cause dans leur aventure,  les deux hommes en quête de liberté et de terre d’accueil ont opté pour le Canada, pays qui a refusé de fermer ses frontières aux réfugiés comme le voisin du sud.

Pour éviter l’expulsion, les deux hommes ont donc pris le chemin du Canada dans la période de la fin d’année 2016, galvanisés par les témoignages sur les possibilités d’obtention d’asile au pays du premier ministre Justin Trudeau.

Mais voilà, en plein hiver, le voyage final ne s’est pas tout à fait déroulé comme prévu. Après 10 heures à se débattre dans la neige, ils avaient les doigts tellement gelés qu’ils ne pouvaient pas saisir leurs téléphones pour contacter les secours. Ils ont finalement été secourus par un camionneur.

Malheureusement il était trop tard pour les deux individus qui ont été amputés de la plupart de leurs doigts. Ils souffraient de gelures importantes, situation qui a poussé les médecins à faire ce choix. Actuellement au Canada,  ils ont livré leur histoire à la presse.

PARTAGER

25 Commentaires

  1. Si ces deux gars étaient rester au Ghana et avec tout ce qu l’on leur miroiterait à la télé, quelqu’un venait leur raconter après son voyage au Nord que les conditions étaient très extrêmes surtout en hiver et que c’était mieux de rester au Ghana, en Afrique, et aller molo molo avec un bon projet et la patience, ils ne l’auraient pas cru.

    Voila qu’ils ont fait l’expérience eux-mêmes et ont frôlé la mort. Le froid congélateur là, ça tu et ce n’est même pas comme en Afrique ou’ quelqu’un peut t’héberger sans te connaître. Car les SDF meurent en Europe (France, Royaume Uni etc chaque année).
    En occident, c’est chacun pour soi et surtout quand vous êtes noir et à la rechercher d’aide, c’est plus difficile.

    Il faut aussi rappeler que certains endroits du Canada connaissent de hivers très hostiles allant jusqu’à moins(-) 30 degrées.

  2. J’ai du à affronter l’hiver de la Côte Est des USA à New-York et je sais de quoi parle le Parcours de ces deux Ghanéens……je ne veux même pas y Penser…..

    • Cependant, je trouve que ce sont des Opportunistes car il n’y a pas matière à être refugié Ghanén : Le Ghana est l’un des pays sûrs et démocratiques de l’afrique à côté du Benin

  3. Désolé mais on ne peut qu’être sévère avec ces deux zozos inconscients. A voir comment ils sont habillés on dirait qu’ils ne savaient pas qu’il fait très froid au Canada en cette période de l’année. Quoi! Ils ont fui la Californie pour aller au Canada ? C’est incroyable!

  4. Arrêté de les traités de la sorte car vous ne connaissez pas la cause de leur immigration, ni leur motivation. Chacun vit sa vie et nul parmi vous ne peut les aidés donc ne juger pas leur choix

  5. Le Ghana est parmi les pays stable en Afrique,on est pas mieux chez soi?
    A cet etat que deviendront ils?
    Voilà le chemin de retour au pays sans doigts!

  6. Qu’est ce qu’ils peuvent faire dans la vie sans doigts? C’est quand même triste, le Ghana se porte quand même bien, africain, pourquoi pensez vs que le bonheur se trouve chez les blancs?

  7. le plus triste dans cette histoire est qu’ils n’auront meme plus leurs doigts pour se debroulle au Ghanna a leurs .. ohhh pauvre gards car imigre sans diplome et SANS doigts personnes n’en veut meme pas TRUDEAU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here