PARTAGER

Un mea culpa?  Ou un appel au réveil de la conscience collective? Devant le parlement, le président sud-africain, Jacob Zuma s’est exprimé sur la persistance des inégalités entre noirs et blancs malgré la fin du régime raciste de l’apartheid.

Se disant choqué par ces inégalités,  Jacob Zuma s’est indigné du fait que la minorité blanche possède encore la plupart des secteurs clés du pays. Et même si l’opposition est contre, le pouvoir pense à conforter la discrimination positive qui permet aux noirs d’avoir accès en priorité à certaines ressources et emplois.

Pour Jacob Zuma, un changement économique est nécessaire pour permettre à  la couche fragile de la population du pays arc-en-ciel de retrouver la place qui lui est la sienne.

Jacob Zuma n’est cependant pas indiqué à tenir de tels propos selon l’opposition à cause des nombreux scandales qui ont émaillé sa présidence.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. il n’a qu’à se débarquer enfin de la tête du pays hein. Qu’est-ce qu’il a fait durant son mandat pour régler ce problème ? Rien. Il s’est enrichi aussi pour ne pas être un pauvre nègre. Il a trahi les fers de prisons qui ont mordu la chair de Mandela. C’est honteux pour lui et pour l’histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here