PARTAGER
EKPEI/AFP/Getty Images

Demain, jeudi, 16 mars, les délégués de la Confédération africaine de football (CAF) se retrouvent en Ethiopie pour procéder au renouvellement des instances de l’institution faîtière du football sur le continent.

Lire CAF : Issa Hayatou cède la place à Ahmad Ahmad

Le camerounais Issa Hayatou, en poste depuis 1988, est encore en lice, candidat à sa propre succession. Il tentera donc de briguer un huitième mandat. Sauf que, cette fois-ci, à la différence de toutes les échéances précédentes, cette élection ne s’annonce pas comme une simple formalité pour le président sortant.

Des indices existent, et indiquent que Issa Hayatou pourrait vivre un véritable jeudi noir demain dans la capitale éthiopienne. Et pour cause…

Ahmad Ahmad, un adversaire qui a du soutien

Le nouveau président de la Fifa, Gianni Infantino, était tout récemment en tournée en Afrique, du 21 au 28 février. Une tournée au cours de laquelle il a annoncé de nombreuses bonnes nouvelles pour le football africain.

Lire: Coupe du monde 2026: L’Afrique aura plus de 07 représentants

Mais une tournée qui avait visiblement un agenda caché : celui d’apporter son soutien au challenger d’Issa Hayatou, le malgache Ahmad Ahmad. Au cours de cette tournée, Gianni Infantino n’a pas hésité à effectuer une visite au Zimbabwe, pire, au moment même où se tenait une réunion entre de nombreux présidents de fédérations africaines qui affichent leur soutien au challenger d’Issa Hayatou.

Quand on sait que la CAF, par la voix de son secrétaire général Hicham El Amrani, avait essayé sans succès de faire annuler cette réunion, on comprend clairement de quel côté vont les préférences de l’actuel patron de la Fifa.

Le président de la Fifa se débarrasse des figures du système Sepp Blatter

Pour mieux comprendre l’attitude sans équivoque du N°1 actuel de la Fifa, il suffit de se rappeler qu’en février 2016, alors qu’il s’agissait de choisir le président de la Fifa, Issa Hayatou avait soutenu l’adversaire de Gianni Infantino, le Cheihk Salman, qui avait finalement perdu.

Lire: Election à la CAF: Samuel Eto’o suggère (poliment) à ISSA HAYATOU d’aller se reposer

Alors, l’heure de la revanche a-t-elle sonné pour Infantino ? On le saura avec précision demain. Pour l’heure, il faut noter que la CAF est à ce jour la seule confédération qui reste encore aux mains d’un homme fort de l’ancien régime de la Fifa, dirigée alors par un Sepp Blatte que l’on ne présente plus.

Un élément de plus qui peut définitivement convaincre de ce que Gianni Infantino, sans le crier sur les toits, s’est engagé à débarrasser les instances du football mondial de tous ceux qui y ont fait la pluie et le beau temps pendant tant d’années. Les 14 fédérations de l’Afrique Australe réunies au sein de la Cosafa ont déjà clairement annoncé leur soutien à l’adversaire d’Issa Hayatou. Mais il en faudra au moins 28 pour que s’écroule le système bâti par le vieux lion (indomptable ?).

La mission est clairement difficile. Mais est-elle vraiment impossible ? On le saura à l’issue de la journée de demain.

PARTAGER

17 Commentaires

  1. A mon avis il était tenu de se représenter pour rester malgré lui. Pourquoi? Tout simplement parce-qu’il redoute un avenir au minimum brumeux , peut-être même un ouragan après son départ … Conscience non tranquille , décisions douteuses , pratiques malsaines etc… ça laisse des traces…!

  2. Hayatou est dépassé et lui-même ne dirigeait plus, ce sont ses sbires qui prenaient les décisions importantes.C’est un réseau qui vient d’être démantelé, donc vivement que le foot africain soit libéré de la mafia.

  3. l’AFRIQUE EST TRÈS EN RETARD PAR RAPPORT AUX AUTRES CONTINENT EN MATIÈRE D’infrastructure avec un bon programme et l’aide de la FIFA ON PEUT Y ARRIVer

  4. Un proverbe de chez nous en Casamance au Sénégal dit que: Pour quelqu’un qui ne sait pas dire, je suis rassasié, un prend sa main et on la met hors du bol. C’est ce qu’a mérité Issa HAYATOU et c’est ce qu’on lui a fait en voulant manger jusqu’à mourir devant le bol.Vingt huit ans de règne sans partage à la tète de la CAF ne lui ont pas suffit, mais c’est le virus des dirigeants Africains qui, une fois au pouvoir s’accrochent, qui lui a piqué, bon débarras.

  5. chaque chose a son temps.Mr issa aurait eu une sortie honorable s’il ne se presentait pas.mais voila.Merci de tout ce que tu as fait pour l afrique rentre au cameroun pour ta retraite.Chez nous on nomme beaucoup les vieux.QUI SAIT.

  6. Bonne arrivée mon SG CAF des réformes et renouveaux dans le football s’imposent.Panse les plaies des amoureux du cuir rond des pays qui sont sortis des guerres et réconcilié les fans du ballon dans le monde entier. Nous avions foie en toi courage que Dieu te protège et te bénisse dans sa miséricorde divine. Amen

  7. Quand on ne se rend pas compte que les temps changent, la réalité vient souvent vous le rappeler de manière cruelle. Bien fait pour Issa Hayatou qui quitte lamentablement le navire CAF, éjecté à la loyale. Ce n’est pas pour me déplaire que ce monsieur soit enfin défait. C’est de loin la meilleure nouvelle de ma journée.

  8. Prétendre que le président de la FIFA voudrait ce débarrasser des membres du système blatter c’est montrer sa reconnaissance des liens entre ce dernier et Blatter qui l’a fait élire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here