PARTAGER

Au Burundi, les autorités ont lancé un ultimatum aux couples vivant en concubinage (non mariés). En effet, ces derniers sont invités à légaliser leur situation auprès des autorités compétentes au plus tard avant fin 2017.

Cette demande entre dans le cadre d’une campagne de moralisation de la vie publique lancée par le président Pierre Nkurunziza le 1er mai dernier. La nouvelle a été une fois encore rappelée par le ministre de l’intérieur du pays.

Une mesure à ne pas prendre à la légère

Signe qui montre que l’annonce du président Nkurunziza n’était pas une blague, ni à prendre à la légère. Selon le porte-parole du ministre de l’intérieur, cette mesure tend à lutter contre les mariages illégaux, les mariages forcés, et permettra donc également de protéger les jeunes filles surtout en milieu scolaire.

Outre ces domaines, cette mesure permettra de protéger les femmes dans les milieux polygames, les deuxièmes et troisièmes n’étant pas reconnues par la loi selon lui.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. Celui qui a eu cette brillante inspiration est béni. le concubinage est un péché. Si mon pays pouvais aussi l’appliquer. Bravo Monsieur le Président

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here