PARTAGER

Après le Rwanda et quelques autres pays dans le monde, le Kenya a décidé de se lancer dans la lutte contre les sachets plastiques. Pour ce faire, le pays vient de se doter de l’une des lois les plus dures au monde concernant les sachets plastiques. 

Au Kenya, on ne plaisante plus avec la protection de l’environnement qui passe par la lutte contre les sachets plastiques. En Afrique comme ailleurs, ces déchets ont envahi non seulement le paysage urbain, mais aussi les endroits les plus reculés des différents pays. Pour lutter contre ce phénomène au Kenya, les autorités ont décidé d’interdire et de punir d’une forte amende tous ceux qui produisent, vendent ou même utilisent les sachets plastiques. Des peines pouvant aller jusqu’à 4 ans de prison et une amende pouvant atteindre 40000 $.

Pour rappel, les sachets plastiques mettent plusieurs centaines d’années à se désintégrer et constituent ainsi un vrai danger pour l’écosystème. Et sur ce plan les Nations Unies alertent : “Si nous continuons comme cela, d’ici 2050, nous aurons plus de plastique dans l’océan que les poissons“. Cependant, cette mesure ne concerne pas les produits emballés (en vente par exemple dans les supermarchés) ni les sacs pour ordures. Il vise principalement les sacs vendus ou donnés par les commerçants pour transporter les achats.

PARTAGER

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here