PARTAGER
Photo: Charles Platiau Source: Reuters

Rachid Nekkaz, un millionnaire franco-algérien s’est investi depuis quelques années dans la défense des Rohingyas et la politique en Algérie mais aussi sur la Burqa. Il s’est fait remarquer lorsqu’il a décidé de venir en aide aux femmes qui portent la burqa en Europe. D’abord en France puis après dans d’autres pays en Europe (la Belgique, la Suisse, les Pays-Bas et bientôt l’Autriche).

En effet, depuis 2010, la législation en France interdit le port de la burqa. Le millionnaire d’origine algérienne Nekkaz, a assuré avoir réglé 300 000 euros cette même année sur une enveloppe d’un million prévu. En dehors de la burqa, Rachid Nekkaz, lui qui a rendu son passeport français en 2013, vole également au secours de celle qui porte le burkini. Il avait d’ailleurs été au cœur d’une affaire en plein festival de Cannes le 26 Mai.

Des voix s’élèvent

Si Rachid Nekkaz assure qu’il défend la libertés des femmes de porter ou non la burqa, on ne peut pas dire qu’il est apprécié de tout le monde pour le combat qu’il mène depuis quelques années. Réagissant sur son appel lancé aux femmes autrichiennes sur la chaîne Servus TV, le ministres des Affaires étrangères autrichien, Sebastian Kurz, s’est désolé de cette intervention du millionnaire algérien en affirmant qu’«on ne laissera pas une telle chose se produire». Il avertit toutes celles qui porteront le niqab ou la burqa qu’elles subiront les conséquences.

De son côté le candidat conservateur du Parti Populaire autrichien a affirmé que les symboles qui visent à établir une société parallèle en Autriche ne seront pas admis. Il a par ailleurs affirmé qu’il souhaitait évaluer les propos du millionnaire algérien et qu’il –Rachid Nekkaz- subirait les conséquences si les propos constituaient une infraction.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here