PARTAGER

En Côte d’Ivoire, alors que le président Alassane Ouattara et celui de l’Assemblée nationale Guillaume Soro assurent qu’il n’y a pas de tension entre eux, les faits sur le terrain militent pour une toute autre version.

Un document de la DST sur la toile

Récemment a apparu sur la toile ivoirienne un document de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) un service dépendant du ministère de l’intérieur ivoirien. Le document demande de mettre sous surveillance, trois proches de Guillaume Soro.

Il s’agit de Moussa Touréchargé de communication de Guillaume SoroFélicien Sekongomembre de l’Amicale des Forces nouvelles et Affousiata Bamba-Lamine, porte-parole des Forces Nouvelles (groupe rebelle qui avait soutenu Guillaume Soro pendant la crise).

La question que posent les ivoiriens sur internet est pourquoi mettre sous surveillance les proches d’un allié avec qui tout va bien? Une question directement adressée à Alassane Ouattara sans qui une telle décision n’aurait pas été prise. Les trois personnes concernées ont manifesté leur étonnement et ont dénoncé cette mesure restrictive. Contacté par la presse française, la DST a préféré ne pas réagir.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here