PARTAGER

Personne ne l’avait vu venir! Au Maroc, le Roi Mohammed VI a décidé de limoger plusieurs ministres ce mardi. En plus des ministres indélicats, de hauts cadres de l’administration ont également été sanctionnés dans la foulée.

Ces limogeages interviennent après un rapport de la Cour des comptes qui dénonce des défaillances dans la mise en place des projets de développement de la région du Rif. Même s’il n’y a pas eu de malversations financières, la Cour parle de retards injustifiés. Il faut rappeler que la région est sujette à des mouvements de contestations des populations en colères.

Ainsi, le ministre de l’Éducation nationale et ancien ministre de l’Intérieur, Mohammed Hassad, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mohamed Nabil Benbdellah, le ministre de la Santé, El Hocine El Ouardi et le secrétaire d’État à l’Éducation nationale Larbi Bencheikh

Hormis ces ministres, d’autres anciens responsables et hauts fonctionnaires ont également été sanctionnés.

PARTAGER

3 Commentaires

  1. C’est le rôle du chef d’une nation quelque soit le régime. Mettre des coups de pieds au c… de ceux qui croient qu’ils sont juste là pour croquer.

    De plus les manifestations du Rif ne sont pas à prendre à la légère et il faut traiter le volet social du problème. Les voisins du Maroc sont trop heureux de l’occasion qui leur est donnée, d’attiser les braises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here