PARTAGER

C’est la période des critiques. Le Franc CFA à un nouveau détracteur en la personne de l’eurodeputée Rachida Dati. Celle qui était ministre de Nicolas Sarkozy et se retrouve désormais dans l’opposition a critiqué la monnaie que partage bon nombre de pays francophones d’Afrique.

Lors d’un déplacement en Côte d’Ivoire, cette dernière a accordé une interview à la Tribune Afrique. Occasion pour elle d’aborder la question du développement du continent noir. Et qui parle développement, doit également parler de la monnaie.

Tout en regrettant que le débat sur le Franc CFA soit devenu idéologique, Rachida Dati à mis l’accent sur la nécessité d’un réel changement:

“Tout d’abord, l’impression du Franc CFA doit quitter la France et cette monnaie doit changer de nom afin de clore ce débat idéologique qui nuit aussi bien à l’Afrique qu’à la France. Ensuite, il faudra réfléchir à des réformes en profondeur comme sans doute celle de la fin de la parité fixe avec l’Euro. Dans tous les cas, ces réformes devront se faire en douceur afin d’éviter toute perte de stabilité.” A-t-elle déclaré.

L’ancienne ministre rejoint ainsi de grands économistes comme Kaki Nubukpo pour qui le Franc CFA ne peut plus continuer ainsi.

PARTAGER

8 Commentaires

  1. Sans une banque centrale autonome, aucun pays au monde ne s’est développé ainsi. La possession d’une banque centrale autonome permet de réguler l’économie, en modifiant les taux directeurs qui permettent aux menages et agent economiques de souscrire facilement des crédits pour le développement du pays. Dans les pays développés force est de constater que ce sont les PME et PIM qui embauchent 50 % de la population active. Or en Afrique l’absence des PME fait que ça soit l’état le principal pourvoyeur des emplois. La banque centrale autonome d’Afrique centrale permettra de financer les PME et PMI et de hisser l’Afrique centrale en particulier sur les rails du développement. Les emprunts au FMI et à la BM servent aux pays développés de bénéficier des devises sans avoir à payer des intérêts ni d’avoir à rembourser le principal des dettes que les africains souscrivent sur la scène internationale.

  2. Franc CFA monnaie de Servitude, monnaie néocoloniale sert tant bien les français que certains dirigeants africains. À quand la Fin de ce calvaire qui a déjà duré des générations

  3. Petite avancée mais appréciable d’une élue française en revanche la plupart des chefaillons africains sont préoccupés par le gaspillage, dilapidation ,vol et le maintien au pouvoir !!!!

  4. L’Afrique produits du riz , mais la population ne veut pas le consommer et continue exportation de riz Asiatique , ont préfère quelques chose qui vient d’ailleurs . Bien changeons de monnaie sens changer de comportement . Et tout iras bien !

  5. De quoi parle-t-on ? Les réserves doivent quitter la France ou y être mieux rémunérées à un taux compétitif, les limites sur le crédit doivent être levés. Bref, la politique économique doit être élaborées chez nous, avec à l’esprit le développement et non la stabilité. Stabilité =stagnation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here