PARTAGER

Alors que le Togo s’enlise dans les manifestations de l’opposition et les répressions violentes du régime du président Faure Gnassingbé, l’administration Trump a réagi pour la première fois en envoyant un message clair au gouvernement togolais.

Inquiétude de Washington

Que pense l’administration américaine des répressions violentes qui ont court au Togo? Le département d’Etat s’est chargé de faire connaître au monde la position américaine. Et sur ce plan, il n’y a pas de doute, les USA sont contre toute répression violente, et tout abus contre les droits humains.

Se disant préoccupés par la situation, les américains ont dénoncé un recours excessif des corps armés à la force contre les opposants dans le pays. Ils reprochent également au gouvernement togolais d’avoir décidé de restreindre les libertés de manifestations dans le pays. Pour rappel, le gouvernement du président Gnassingbé avait décidé limiter les manifestations de l’opposition dans la semaine.

Appel à respecter les droits et à discuter

Pour arriver à une solution pacifique, le gouvernement américain appelle les autorités togolaises à défendre la liberté d’expression. Mais il appelle également l’opposition et le pouvoir à renoncer à la violence et à aller vers le dialogue, “à l’impasse actuelle”.

PARTAGER

8 Commentaires

  1. président togolais Faure doit quitter le pouvoir c’est un dictateur il assassine son peuple. raz le bol des pilleurs, voleurs,barbares; ces dictateurs africains

  2. Tant qu’il y a dire sur le régime du Président, tant le Président TRUP devrait balayer sa mais an au sujet de la situation des Noirs Américains. Que TRUMP cesse d’être taupe envers ses revers et lynx envers ceux d’autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here