PARTAGER

La récente condamnation de Teodorin Obiang (vice-président et fils de Teodoro Obiang, président de la Guinée équatoriale) en France n’est pas du goût des autorités équato-guinéennes. Et pour cause l’on a vécu comme un véritable affront, le jugement du fils du président en France.

Pour rappel ce dernier est accusé de posséder des biens mal acquis dans le pays d’Emmanuel Macron. Condamné à 3 ans de prison avec sursis il voit ses biens saisis par la justice française. Du côté de Malabo, les autorités précisent que le pays n’a pas été victime de détournement de fonds de la part du vice-président.

Des démarches à l’international

Pour ainsi réparer le tord causé au “fils du père”, le pays tente de mener des démarches à l’international. Ainsi la Guinée équatoriale a enclenché une procédure devant la Cour internationale de justice à La Haye. Elle espère ainsi annuler toutes les procédures démarrées en France en faisant valoir l’immunité du vice-président Teodorin Obiang. Pour finir les autorités équato-guinéenne affirment que cette affaire met à mal les relations entre Malabo et Paris.

PARTAGER

4 Commentaires

  1. Their reaction is very Pacific. Why can’t they close the French ambasscy in malabo and stop all French activities there? Their decision or reaction shows how weak they are.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here