PARTAGER

Les images violentes de noirs mis en vente comme des esclaves continue de créer à juste titre la polémique. En déplacement en Côte d’Ivoire, le président sénégalais Macky Sall a une fois encore abordé le sujet. Pour rappel, son pays avait déjà condamné quelques heures après la diffusion des images de CNN ce commerce abject.

Le représentant de la Libye au Sénégal avait également été convoqué et un message lui avait été transmis. A Abidjan, le président sénégalais en a rajouté une couche. Pour lui, mis à part le rapatriement des noirs, il ne faudrait pas en rester là. Il appelle à retrouver les auteurs de ces actes et à les punir conformément à la loi.

«Il faut que les auteurs et complices de ces actes inqualifiables soient traduits en justice et leurs réseaux criminels démantelés» a-t-il déclaré.

Hormis les accusations de bon nombre de pays africains, le Rwanda a quant à lui franchit l’étape en se proposant d’accueillir 30000 réfugiés rapatriés de Libye.

PARTAGER

3 Commentaires

  1. C’est A CAUSE DES DIRIGEANTS AFRICAINS qu’on en est arrivé là. Quant des dirigeants MANQUENT DE DIGNITE, LES CONSEQUENCES SONT TRES GRAVES pour leurs populations, leurs pays et leur continent. Dieu et la nature nous ont tout donné, mais nous les africains et surtout les soient-disant CHEFS D’ETAT préfèrent mendier au lieu de faire tourner le cerveau et travailler franchement.
    MESSAGE A TOUS LES NOIRS: mettons LA DIGNITE, LA SOLIDARITE ET LE TRAVAIL en avant et les souffrances s’arrêteront, ne brûlons pas les étapes. Un peu de REFLEXION. BISOUS à toute l’AFRIQUE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here