PARTAGER
Photo: Philippe QUAISSE / PASCO

En Syrie alors que les forces fidèles au régime de Bachar al-Assad contrôlent la plupart des villes du pays et que celles soutenues par les États-Unis ont repris Raqqa, des familles de djihadistes françaises ont lancé un appel au président Emmanuel Macron.

Pour ces familles la France ne peut pas laisser ses ressortissants à la merci de tribunaux étrangers. Un avis qui n’est pas forcément partagé par certaines autorités et certains citoyens français. On en veut pour preuve les récentes déclarations de l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati. Cette dernière avait proposé que les forces françaises tu directement les djihadistes installés à l’étranger.

Dans une lettre adressée au Président de la République les familles des femmes installées à l’étranger pointent du doigt le sort de certaine d’entre elles affirmant que elles ont eu des enfants qui ne pourraient grandir dans des conditions pareilles. La plupart de ces femmes ont en effet été arrêtées par les forces Kurdes qui ont réussi à prendre le contrôle de la ville de Raqqa avec l’appui américain.

Ces familles demandent au Président la nomination d’un intermédiaire capable de faire le pont entre les autorités et elles au cas où leurs filles cherchent à rentrer en France. Autre requête: les familles demandent à ce que les enfants soient jugés par les tribunaux français et non étrangers.

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here