PARTAGER

Au Gabon, l’opposant Jean Ping ne s’avoue toujours pas vaincu. Alors que son cri de détresse face à un pouvoir qu’il juge dictatorial n’a pas été entendu par les occidentaux malgré ses nombreux déplacements à l’étranger notamment en Europe, l’ancien membre du parti au pouvoir s’est trouvé un nouveau combat à mener.

L’annonce a été faite ce samedi par Jean Ping lui-même face à ses militants et à la presse: Faire échouer la révision constitutionnelle prévue par le gouvernement d’Ali Bongo, telle est sa nouvelle mission. Parlant d’une révision de la constitution qui pourrait “liquider la République” il appelle les gabonais à l’aider à lutter contre l’instauration d’un royaume au Gabon.

L’opposant gabonais voit en cette modification de la constitution, une “violation du principe de la séparation des pouvoirs” qui marque selon lui une “dérive autocratique” du camp présidentiel. Il craint ainsi que d’autres dispositions soient touchées lors de cette révision. Il a affirmé qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher cela.

PARTAGER

4 Commentaires

  1. M Pjng, nous dkutkns de votre sincedite car vkus efss de ceux qui ont insgjgud ce systdms. Si vohs vkulez vraidment arranger les chosez lkuf le Gabkn, alods mdttez vkus en arriefe plan et pksitiknnez qudlqu’un d’une autre gendration. A defauf, lez luttes de succession ne nous interessent las.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here