PARTAGER
Photo: Reuters

En déplacement au nord du pays, le président togolais Faure Gnassingbé a rencontré les Forces Armées Togolaises (FAT) à Témédja. S’il a profité de l’occasion qui lui était offerte pour tacler l’opposition en affirmant qu’elle était responsable des décès, il a également fait la cour aux militaires.

Pour réussir à rester en place, le président togolais a besoin de son armée. L’homme semble l’avoir compris et a tenté une opération de charme lors de sa dernière rencontre avec les hommes en armes:

« Aujourd’hui, je suis avec vous pour vous renouveler ma confiance totale. Sous la conduite de vos chefs, j’ai la conviction que vous vous comporterez toujours en soldats responsables face aux provocations et aux menaces de toute sorte. Je sais pouvoir compter sur votre courage et votre sens de devoir pour relever tous les défis qui vous seront lancés, et que sans faiblesse, nous serons ensemble pour répondre à toute menace ou action terroriste qui pourrait toucher notre nation » a-t-il déclaré.

Très vite les propos tenus par le président togolais ont alerté les opposants pour qui, Faure Gnassingbé tente de s’accaparer les militaires au détriment des populations. Ainsi le parti « Les Démocrates » a fustigé ces propos qualifiés de provocateurs allant jusqu’à parler de « machiavélisme ». Le parti a, pour finir, appelé les militaires à rester républicains.

Sur la toile, cette déclaration du président Gnassingbé a également créé la polémique. Parmi les activistes et même les groupes de discussion, les propos ont été considérés comme une déclaration de guerre à l’opposition et aux manifestants.

3 Commentaires

  1. Pour le dire très clairement, Faure Gnasimgbe est insolent, arrogant et mal éduqué pour vouloir prendre toute la population Togolaise et la communauté internationale pour moins que lui. Il crois être le plus intelligent parmi les Togolais. Avec son comportement, il veut démontrer qu’il se moque des Togolais. Un chat doit être appelé CHAT. Il est temps de lui rappeler que l’histoire nous enseigne qu’avant lui, il y a eu La Famille DUVALIER de Haïti et ses Tontons Macoutes, il y a eu également Idi Amin DADA de la République d’Ouganda puis Jean Bedel Bokassa de Centre-Afrique et Hissen HABRE du Tchad. Faure Gnasimgbe doit écouter son peuple qui dit ne plus vouloir de lui. Inutile de vouloir faire croire aux militaires qu’il va courtiser que c’est l’opposition Togolaise qui tue alors que tout le monde connaît tout. Le fils du Diable et dictateur Étienne EYADEMA ne peut être différent et il l’a démontré pendant ses 12 années passées à la tête de ce pays.

    • Si il quitte le pouvoir, qui va diriger le Togo?au cours de 3ans, le togo connaitra une déséquilibre politique hors norme….. 10coups d’etats…. Et encore les togolais vous devriez changer de stratégie… Laisser le gars finir son mandat et ensuite organiser une autre élection… La vous pourrez vous opposez si il vx se présenter…

      • Il se moque des Togolais se prenant pour le plus lettré. Rester au pouvoir pour terminer son mandat n’est pas encore le problème. Mais so intention de s’ eterniser au pouvoir comme son père, c’est le rêve utopique dans lequel il vit et ne veut pas écouter son alentour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here