PARTAGER

En l’espace de quelques heures deux présidents se sont montrés favorables à l’application de la peine de mort dans leurs pays. 

Si les contextes diffèrent les arguments sont les mêmes. En effet, aux USA après les attaques terroristes de New York le président américain Donald Trump s’est montré favorable à l’application de la peine de mort pour le terroriste de nationalité ouzbek. Le suspect arrêté par les policiers a affirmé s’être inspiré des vidéos de l’État islamique et avoir décidé de planifier l’attaque il y a un an.

Sur son réseau social préféré, Twitter, Donald Trump a affirmé qu’il aurait aimé envoyer le terroriste à Guantanamo. Il a toutefois reconnu que ce serait pour le moment plus difficile que le système classique. Ainsi il a appelé les autorités judiciaires à accélérer le procès du suspect et à le condamner à la peine de mort.

Du côté du Zimbabwe le président Robert Mugabe s’est lui aussi déclaré favorable à l’application réelle de la peine de mort. Affirmant que certains criminels jouent avec la vie en tuant des citoyens Zimbabwéens, il a appelé les autorités judiciaires à appliquer sereinement la peine de mort dans les cas de crimes graves. Le président du Zimbabwe s’est exprimé ainsi après le dépôt de candidatures de 50 personnes au poste de bourreau chargé d’exécuter les condamnés à mort.

PARTAGER

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here