PARTAGER

Ils auront passé le dernier trimestre à se donner des noms d’oiseaux. Kim Jong-Un, souvent traité d’homme fusée n’avait pas hésité à traiter son homologue américain de dérangé de la Maison-Blanche. Mais malgré ces mésententes le président Donald Donald Trump s’est dit disposé à le rencontrer si les conditions le permettaient.

On s’attendait à de nouvelles insultes. Mais c’est tout le contraire. Le président américain s’est dit ce dimanche disposé à rencontrer son homologue nord-coréen si les conditions étaient réunies, affirmant que pour le moment c’était trop tôt pour se prononcer:

« Je ne pense pas que c’est une question de force ou de faiblesse (…) s’asseoir autour d’une table avec des gens n’est pas mauvais en soi (…) je serais bien sûr prêt à faire ça, mais attendons de voir la tournure que ça prend, je pense que c’est bien trop tôt » a-t-il déclaré à l’émission Full Measure.

De son côté, le président nord-coréen avait déclaré il y a quelques semaines qu’il n’y avait pas de négociation possible concernant le programme nucléaire de son pays.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here