PARTAGER
Jesse B. Awalt/Released

Robert Mugabe n’aime pas qu’on s’attaque à sa femme. Surtout lorsqu’il s’agit de sa succession. Et sur ce plan, sa réaction ne se fait pas souvent attendre. Alors qu’il existe une rivalité entre sa femme Grace Mugabe et Emmerson Mnangagwa un ancien fidèle qu’il a nommé vice-président, sur sa succession, le président zimbabwéen semble avoir choisi son camp.

Alors que sa femme se faisait huer par les partisans de M. Mnangagwa, en sa présence lors d’un meeting à Bulawayo, Robert Mugabe a pris la parole pour menacer sans ambages son vice-président, qui il faut le signaler était également présent:

On nous insulte à cause de Mnangagwa. Si j’ai fait une erreur en le nommant vice-président, dites le moi et je vais le virer dès maintenant. Nous n’avons peur de personne” a lancé le président Mugabe avant d’ajouter qu’il était bien capable de demander à ceux qui veulent le suivre s’en aillent et ceux qui veulent rester avec lui restent.

Pour finir il a affirmé que si ce dernier ne se sentait pas bien au sein du parti Zanu-PF, qu’il aille créer son propre parti. La guerre est donc définitivement déclarée entre le camp présidentiel et tous ceux qui chercheront à s’opposer à lui.

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here