PARTAGER

Au Zimbabwe la situation reste toujours tendue depuis le limogeage de Emmerson Mnangagwa, vice-président par Robert Mugabe. Alors que l’armée a mené un coup de force mais refuse toujours de renverser le président Mugabe ce dernier ne veut pas non plus démissionner

Depuis son parti le Zanu-PF a décidé de le destituer et une probable procédure de destitution de la présidence de la République est également annoncée. Il y a quelques heures le chef des putschistes a fait une déclaration appelant la population au calme. Il a annoncé que le président Mugabe et son ex vice-président pourrait se rencontrer pour discuter d’une possible sortie de crise.

Si l’information est confirmée cela montre que le président Mugabe a bel et bien conscience de la dangerosité de la situation. Les anciens combattants lui ont en effet tourné le dos et les jeunes de son parti réclament son départ. Il pourrait peut-être, d’après certains observateurs, discuter d’une probable réintégration du vice-président pour calmer les tensions. Toutefois il convient de préciser que depuis le début de cette crise plusieurs rumeurs ont circulé dans le pays. La plupart ont été ensuite démenties par le principal intéressé, le président Robert Mugabe. Plus d’informations dans nos prochaines parutions.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here