PARTAGER

La crise nord-coréenne est encore au cœur des débats à Washington. Hier vendredi 15 Décembre 2017, le Président américain Donald Trump a appelé la Russie à l’aide pour une nième fois. Ceci afin d’augmenter la pression et acculer le régime nord coréen qui ne semble pas fléchir devant les menaces du dirigeant américain.

Ces derniers mois, le ton est monté entre les Usa et la Corée du Nord. La Corée du Nord bien déterminé a se doter de l’arme nucléaire a vraiment progressé dans son programme balistique. Pour preuve, le test balistique d’un missile intercontinental effectué il y a quelques semaines(à lire ici). En réponse, Washington et Séoul ont lancé des exercices militaires conjoints pour “intimider” Pyongyang. Washington a longtemps tenter de dissuader la Corée du Nord en allant  jusqu’à brandir la menace d’une attaque militaire. On se rappelle des menaces à la dernière assemblée générale des Nations Unies.

Mais hier, Trump a appelé Poutine à l’aide une nouvelle fois puisque selon lui la Russie “n’aide pas” depuis le début de la crise.  Il l’a annoncé face à la presse hier en évoquant un récent entretien téléphonique avec son homologue russe sur un point central: la crise nord-coréenne. Donald Trump a réitéré face à la presse hier, la volonté de son administration de bénéficier de l’aide russe sur ce dossier.

La Corée du Nord n’avait pas d’autres choix selon Moscou

Moscou de son côté estime que les Etats-Unis ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. A en croire la Russie, c’est le Washington qui a poussé a bout Pyongyang l’amenant à violer l’accord de 2005 qui stipulait qu’il s’engageait à freiner son programme nucléaire. Moscou poursuit sur la même lancée en affirmant que Pyongyang n’avait pas vraiment d’autres choix que de poursuivre son programme face à la vague de menace de Washington.

Même si la Russie condamne les essais nucléaires nord-coréens, elle estime de tout même que la voie diplomatique est la seule issue à cette crise. Elle a par conséquent avec la Chine suggéré la solution du “double-gel” qui va aboutir à un gel des essais du coté nord coréen et un autre du côtés des exercices militaires conjoints de la Corée du Sud et des Usa.

 

3 Commentaires

  1. L Amérique mérite de recevoir quelques missiles balistiques .Et c est pas les seul qui devrais en recevoir sur leur territoire ça changerai un peu à force de détruire des pays faut bien que un jour ils en reçoivent Poutine c est vraiment le boss

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here