PARTAGER
Photo: Maréchal Haftar

La Libye ferait-elle dans les prochains jours face à une nouvelle crise en interne? Le Maréchal Haftar qui n’a jamais reconnu l’accord politique signé en 2015 et qui prévoyait l’installation d’un gouvernement d’Union nationale a fait une déclaration qui laisserait croire que la Libye pourrait dans les prochains jours connaître une nouvelle crise?

Si le maréchal Khalifa Haftar a signalé qu’il a été “menacé de mesures internationales fermes” en cas de mise en œuvre d’actions hors du cadre de cet accord, il affirme cependant “Nous annonçons sans équivoque notre obéissance totale au peuple libyen, maître de son destin“. Au cours d’une déclaration le dimanche dernier, le maréchal Khalifa Haftar en froid avec le gouvernement d’union national libyen a affirmé que l’accord politique signé en 2015 est arrivé à son terme. Il s’appuie sur le fait que cet accord aurait été signé pour une période d’un an renouvelable une fois.

De son côté, l’Onu avait avertit jeudi dernier que l’accord de 2015 est la seule et unique boussole pour la résolution de la crise en Libyen en attendant les élections prévues pour l’année prochaine. aussi, les ministres que le Pour le moment les Affaires étrangères tunisien Khemaies Jhinaoui, algérien Abdelkader Messahel et égyptien Sameh Choukri ont une nouvelle fois réitéré leur soutien à cet accord à la fin d’une réunion tripartite dimanche tenue à Tunis.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here