PARTAGER

Après la vague de réactions qu’a suscité sa décision sur Jérusalem, le président américain Donald Trump a réagi. Alors qu’on pensait qu’il allait s’en prendre à ses alliés, l’homme a préféré s’attaquer à ses prédécesseurs. Une autre trouvaille pour attirer certainement l’attention.
Nul ne détient la clé du logiciel mental du président Trump a-t-on envie de dire face à la dernière réaction de l’homme sur le réseau social Twitter.

Il n’est pas allé du dos de la cuillère avant d’évoquer le manque de courage de ses prédécesseurs en ce qui concerne Jérusalem. Il a lance des piques à certains présidents américains qui, avant lui, ont occupé le bureau ovale. Ces derniers (Clinton, Bush et Obama) ont été accusés par Trump de ne pas avoir tenu leurs promesses sur Jérusalem. Trump soutient dans le montage vidéo publié sur son compte Twitter que Clinton et Bush étaient favorables au déménagement de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. Obama avant lui avait qualifié Jérusalem de capitale d’Israël.

Par ailleurs, Trump a également posté un extrait du discours de George Bush dans lequel il s’était prononcé sur Jérusalem.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here