PARTAGER
Photo: Philippe QUAISSE / PASCO

Plusieurs pays occidentaux (dont la France) avaient réagi, la Corée du nord avait également violemment critiqué Donald Trump. La récente déclaration du président américain concernant la ville de Jerusalem ne passe toujours pas au-delà des USA. 

Lors d’une rencontre ce 10 décembre avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, le président français Emmanuel Macron a une fois encore réitéré sa désapprobation concernant la décision américaine. Pour lui, cela reste conforme à la position française depuis plusieurs décennies.

La France tient à ce que deux Etats en paix avec des frontières internationalement reconnues puissent voir le jour dans la région entre Israël et la Palestine. Dans ce contexte, j’ai en effet ainsi expliqué au premier ministre Netanyahou, ma désapprobation des déclarations récentes du président des Etats-Unis que la France juge contraire au droit international et dangereuse pour la paix, parce qu’elle ne me semble pas servir à court terme la cause de la sécurité, y compris d’Israël et des israéliens eux-mêmes. ” a affirmé le président français Emmanuel Macron.

Répondant au président Macron, Netanyahou, tout en rappelant les liens qui lient la France à Israël a affirmé que Jerusalem a toujours été la capitale du peuple juif, et ce depuis 3000 ans, selon lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here