PARTAGER

La chanteuse gabonaise, Patience Dabany de son vrai nom Joséphine Nkama, a été déboutée par le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris dans une affaire qui l’opposait à l’écrivain Pierre Péan. De quoi s’agit-il? La présente affaire était en lien avec une publication dans un journal, Marianne.

La vedette gabonaise poursuivait l’écrivain pour « atteinte à la vie privée » à cause de publication dans le journal sus-mentionné l’année dernière sur sa supposée stérilité. La 17e Chambre du TGI de Paris qui a rendue une décision en défaveur de la vedette gabonnaise a fondé sa décision sur le fait que les événements relatés dans l’article incriminé étaient connu du public depuis 1983.

En effet, en 1983 et 2014, l’écrivain avait évoqué cette affaire dans ses libres “Affaire africaines” et “Nouvelles affaires africaines”. Toutefois, la décision fait noter que « la personne mise en cause peut toujours opposer un démenti, si elle estime que les faits portant atteinte à sa vie privée sont inexacts ». Elle a eu moins de chance que son fils, le Président Ali Bongo, qui il y a quelques semaines, à remporter une bataille judiciaire contre le même écrivain, Pierre Péan(à lire ici). Le TGI de Paris a également fixé le montant de l’amende à verser à l’écrivain Pierre Péan: 2000 euros.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here