PARTAGER

En détention depuis le 7 mars 2017, le maire de Dakar Khalifa Sall pourrait très bien sortir de prison assez rapidement. En effet, c’est aujourd’hui que la cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ouvre son audience, visant à enfin mettre un terme à cette instruction. Pour rappel, Khalifa Sall et cinq de ses collaborateurs ont en effet été placés en détention pour détournements de fonds publics.

Cependant, face à la vitesse du premier jugement, la défense a estimé avoir été flouée, estimant que l’objectif était de faire tomber Khalifa Sall le plus rapidement possible, et ce, afin de le rendre inéligible avant les législatives. Une accusation très vite balayée d’un revers de la main par le pouvoir sénégalais qui a bien évidemment nié toute instrumentalisation judiciaire.

Dès lors, les avocats de Khalifa Sall, représentés par Me Ciré Clédor Ly, ont décidé de riposter, déposant une plainte contre l’État du Sénégal, afin d’obtenir, et ce dans les plus brefs délais, la libération de leur client ainsi qu’une indemnisation de 50 milliards de Francs CFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here