PARTAGER

Des propos tenus en état d’ivresse par le fils du premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en 2015 à la sortie d’une boîte de nuit qui pourraient porté préjudice à son père ont refait surface. Un enregistrement de sa déclaration a été diffusé sur la deuxième chaîne du pays. Le passé finit toujours par rattraper. Benjamin Netanyahou l’a appris à ses dépens.

Des déclarations qui ont trait à un probable accord gazier de 20 milliards que le premier ministre aurait conclu en faveur d’un richissime homme d’affaires du pays. Ces révélations faites par le fils Netanyahou viennent donner du grain à moudre à ceux qui traitent le premier ministre de corrompu. Pour celui sur qui pèse deux enquêtes pour corruption, les propos de son fils datant de 2015 et qui sont révélés à la face du monde, constituent ‘’une hypothèse absurde’’. Le contrat dont a parlé fièrement le fils Netanyahou viserait de vastes champs gaziers.

Le premier ministre a tôt fait de nier qu’il a cherché à favoriser Kobi Maïmon, l’homme d’affaires dont il est question. Mieux, il a assuré que son fils ne maîtrise rien en ce qui concerne ses affaires.

A travers un communiqué le fils a présenté ses excuses assurant qu’il a fait cette plaisanterie sous l’effet de l’alcool. Le conducteur de la voiture dans laquelle les propos ont été tenus est dénoncé par Netanyahou. La diffusion de l’enregistrement a été l’occasion pour beaucoup de s’insurger contre la vie de jet setter que mène le fils Netanyahou, qui possède de garde rapproché et bien d’autres avantages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!