PARTAGER

Depuis quelques temps, une véritable révolution s’opère dans la localité d’Eseka, au centre du Cameroun. En effet, dans cette petite bourgade située à près de 120 kilomètres de la capitale, Yaoundé, de l’or y a été découvert ! Forcément, cela attire et des dizaines d’orpailleurs se sont donné rendez-vous afin de profiter de ce filon… Et ce, malgré l’interdiction pure et simple de ce type d’activité par les autorités. Il faut dire que le métal trouvé sur place est d’une rare qualité, 23,6 karas. Quand on sait que l’or pur équivaut à 24 karas, on imagine que le site attire les convoitises, que le gouvernement tente de calmer. En effet, les autorités ont demandé à ce que les orpailleurs créent des coopératives, seul moyen pour eux de profiter de ce juteux business.

Cependant, travailler sur place relève du véritable parcours du combattant. En effet, le site est loin d’être facile d’accès. Ainsi, pour s’y rendre, ces nouveaux chercheurs d’or parcourent plusieurs kilomètres sous d’épaisses couches de poussières. Ainsi, seuls les plus téméraires réussissent à s’en sortir, bien que la « vie ne soit pas facile », comme le déclare, Marie, 18 ans et chercheuse d’or en herbe. Il faut dire que l’argent, ils vont le chercher, celui-ci ne tombe pas du ciel. Mais visiblement, certains ne s’en sortent pas trop mal. C’est notamment le cas de Moluh, un jeune homme vivant à une petite centaine de kilomètres d’Eseka, qui avec sept de ses amis, réussi à gagner sa vie. Fustigeant tout de même un système bancal – les collecteurs d’or changent les prix à leur guise et les riverains réclament un droit sur leurs marécages semblerait qu’il y trouve son compte.

Cependant, le système semble de plus en plus organisé. Idriss, acheteur d’or sur le site explique ainsi que la création et le développement des collectivités devraient apporter un peu plus d’ordre à ce nouveau business. À ce jour, sept coopératives d’une cinquantaine de personnes auraient été enregistrées. Un business jeune, florissant et un peu désordonné qui, une fois parfaitement structuré devrait permettre à ces chercheurs d’or de rêver encore un peu plus à une immense découverte !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here