PARTAGER

A l’occasion de ses vœux, le dirigeant nord-coréen a décidé de mettre en garde Washington. Une fois de plus, Kim Jong-Un, a été menaçant. En effet, à l’occasion de ses vœux du Nouvel An, adressés à la nation, le leader de la Corée du Nord, a rappelé que son pays était bel et bien devenu une véritable puissance nucléaire, capable de frapper les Etats-Unis et ce, à tout moment. « L’ensemble des États-Unis est à portée de nos armes nucléaires et il y a toujours un bouton nucléaire sur mon bureau. C’est la réalité, pas une menace » a ainsi déclaré le chef d’Etat, sur un ton des plus menaçants.

Assurant que sa quête du nucléaire était bel et bien atteinte, Kim Jong-Un semble maintenant vouloir se focaliser sur la production en masse d’armes « défensives ». En effet, celui-ci souhaite notamment accélérer la production de têtes nucléaires et de missiles, dans le simple but de mener une contre-attaque, si son pays venait à être envahi.

Fait surprenant, le leader communiste s’est ensuite directement adressé à son voisin du Sud, lui tendant même la main. En effet, celui-ci a assuré vouloir améliorer les relations entre les deux pays. L’idée serait même d’envoyer des athlètes nord-coréens aux JO d’hiver 2018, qui se tiendront à Pyongchang, en Corée du Sud. Face à cette tentative d’apaisement, Moon Jae-in, le président sud-coréen, a assuré que les athlètes nord-coréens seraient les bienvenus. Pour arranger le tout, celui-ci s’est même déclaré prêt à repousser la date des exercices militaires annuels, menés conjointement par la Corée du Sud et les Etats-Unis, exercices toujours très mal vus par Pyongyang.

1 COMMENTAIRE

  1. Voilà un double mouvement dans un discours !! L’un résultant des logiques souveraines absolues et l’autre résultant de l’apaisement et de la détente avec son voisin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here