PARTAGER

Les déclarations d’intention de sortie de crise du président Faure Gnassingbé sont balayées du revers de la main par l’un des ténors de la coalition des 14 partis de l’opposition, Tikpi Atchadam. Après le message du nouvel an adressé au peuple togolais par le président Faure, un message dans lequel il a appelé les acteurs politiques à fumer le calumet de la paix, en transcendant les divergences, l’opposant Tikpi Atchadam a réagi. L’acteur politique a accusé le président Faure Gnassingbé de vouloir une chose et son contraire.

Selon l’opposant, le chef de l’Etat togolais est dans de la diversion. Car il note une sorte d’ambivalence dans cette demande de dialogue du pouvoir. Une main est tendue et montrée à la communauté internationale pendant ce temps, celle qui réprime est cachée au monde.

Pour le président Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, le pouvoir ne veut pas d’un dialogue franc et sincère, car le ou les préalables du dialogue ne sont pas respectés, des proches de l’opposition croupissent toujours dans les maisons d’arrêt et de détention du pays. Rien ne bouge dans le sens d’apaisement de la crise sociopolitique déclenchée depuis août dernier regrette l’opposant, qui comme la coordinatrice de la coalition des 14 partis d’opposition Brigitte Adjamagbo Johnson fait confiance à la médiation du Ghana et de la Guinée.

2 Commentaires

  1. L’opposition doit intensifier et amplifier les marches hebdomadaires car le discours de faure ne pressage bon augure. Ils ne sont pas prêts pour abandonner de sitôt le pouvoir de son père qui a créé notre Togo. Donc la lutte doit continuer cette fois ci de façon très intenses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here