PARTAGER

200.000 Salvadoriens pourraient être exclus des Etats-Unis. Ils sont directement menacés par une nouvelle décision du ministère de la Sécurité Intérieure américain. En effet, celui-ci a récemment annoncé la suppression d’un statut spécifique qui empêchait jusqu’alors l’expulsion de centaines de milliers de ressortissants issus du Salvador. Instauré en 2001, ce statut de protection temporaire (TPS) permettait ainsi aux réfugiés Salvadoriens de rester aux USA après deux tremblements de terre dévastateurs consécutifs qui avaient à l’époque fait, plus de 3.000 morts.

Afin de justifier sa décision, le ministère de la sécurité intérieure a notamment expliqué que les conditions réunies en 2001 ne sont plus valables aujourd’hui. De fait, les personnes directement concernées par cette décision ont dix-huit mois afin de trouver un moyen de rester au USA – via l’obtention d’un visa de travail, par exemple – ou celles-ci seront obligées de rentrer au Salvador. Cette décision, qui touche bien évidemment les immigrés salvadorien, affaiblie également ce petit état d’Amérique centrale qui, au jour d’aujourd’hui, ne peut pas absorber une telle vague de retours.

Pour rappel, l’an dernier, le TPS a été supprimé pour quelques 60.000 haïtiens, 5.000 Nicaraguayens et environ un millier de soudanais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.