PARTAGER
Soeur Bernadette Moriau

Ne pouvant expliquer scientifiquement une subite guérison, l’Eglise a officiellement reconnu le 70e miracle de Lourdes. Née en 1939, Soeur Bernadette Moriau intègre un couvent d’une congrégation de franciscaines à l’âge de 19 ans. Devenant infirmière en 1965, celle-ci commencera à ressentir des douleurs lombo-sciatiques une année après le début de sa prise de fonctions. Très vite, elle devra se résoudre à ne plus pouvoir exercer. En effet, après quatre opérations, les douleurs persistent et empêchent sœur Bernadette de marche convenablement.

Quelques années plus tard, en 2008, celle-ci entreprend un pèlerinage à Lourdes, en compagnie de son diocèse. À son retour, sœur Bernadette ressent alors une sensation tout à fait inédite puisqu’un flux de chaleur s’empare de tout son corps, suite à quoi une petite voix intérieure lui demande de retirer l’ensemble des appareils qui l’aident à se tenir droite et à marcher plus facilement. S’exécutant, elle décide également d’arrêter son traitement le jour même.

Face à cette subite guérison, l’église a bien tenté de trouver une explication d’ordre scientifique. Problème, il n’y en a pas. D’ailleurs, celle-ci a été reconnue comme étant « miraculeuse » par l’évêque de Beauvais. Soudaine, instantanée, cette guérison a donc officiellement été reconnue comme étant le 70e miracle de Lourdes. Importante, cette décision aura bien évidemment un impact considérable sur l’église en France et dans le monde. Une conférence de presse devrait d’ailleurs avoir bientôt lieu, en présence de sœur Bernadette, de l’évêque de Beauvais ainsi que du président du Bureau des constatations médicales de Lourdes, bureau en charge de ce genre d’affaire, Alessandro de Franciscis.

Il s’agit ici du troisième miracle reconnu dans la région de l’Oise. En effet en 1908, trois sœurs ont été subitement guéris. Le dernier miracle de Lourdes a été reconnu en 2013. En effet, une Italienne, victime de crises d’hypertension s’est retrouvée soignée en l’espace de quelques heures après un pèlerinage en 1989.

2 Commentaires

  1. Apparament c’est que en France où en Occident que l’on reconnaît des miracles ! Pleins de miracles de ce genre ont eux lieu en Afrique, mais l’on trouve tjour des mots pour les discrédités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here