PARTAGER

Au Ghana, la couleur de la peau semble être un sujet qui préoccupent les populations en l’occurrence les femmes qui s’adonnent très souvent à des pratiques pour éclaircir leurs peaux. Pendant de nombreuses années, ce phénomène a pris de l’ampleur et le ghana était reconnu en Afrique de l’Ouest par l’expression “produits ghanéens” faisant référence aux produits éclaircissants.

Les autorités du pays ont d’ailleurs décidé de prendre leurs responsabilités à travers une interdiction de l’agence qui s’occupe de la sécurité alimentaire et pharmaceutiques. Au cours de l’année dernière, les autorités ont décidé d’interdire l’utilisation des produits éclaircissants(à lire ici). Cette interdiction n’a vraisemblablement pas freiné les ardeurs de plusieurs femmes qui utilisent désormais d’autres types de produits pour éclaircir la peau de leur nouveau né. En effet, la nouvelle trouvaille des femmes enceintes est un médicament.

Pendant la grossesse, celles-ci n’hésitent pas à se procurer des pilules qui, selon certaines sources, permettront d’éclaircir la peau des futurs bébés. Cette pratique qui a pris de l’ampleur n’est pas sans conséquence sur la santé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!