PARTAGER

Des employés d’Oxfam qui ont servi en Haïti et au Tchad en 2006 et 2011 sont sur la sellette : leur tort est d’avoir tenu des rapports sexuels avec des enfants.L’image d’Oxfam vient d’être entachée par de récentes révélations faites par le journal Observer. Des employés de cet organisme se seraient illustrés dans des actes de pédophilie et font l’objet de procédure judiciaire.

Deux missions sont visées par ces enquêtes judiciaires à savoir la mission qui a travaillé au Tchad en 2006 et celle qui a opéré en Haïti en 2011. Oxfam a, en son temps nié les faits et le responsable qui a conduit les deux missions, Roland van Hauwermeiren avait déposé le tablier en 2011. Refusant de certifier cette information pour l’heure, Tricia O’Rourke trouve ahurissant le  comportement des agents concernés. Cette affaire selon le chef du département de la communication a amené Oxfam à mettre en place des mesures contraignantes de prévention contre les abus sexuels.

Très affecté par ces scandales de mœurs, le ministre britannique du Développement International Penny Morduant a menacé de retirer le financement public à l’agence d’aide britannique, au motif que les responsables n’avaient pas fait à temps la lumière sur lesdits scandales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here