PARTAGER
CRÉDITS : D.R.

Le gouvernement Assad tient tête à la résolution récemment adoptée par l’ONU et continue ses bombardements au Ghouta orientale, au nom de la lutte anti-terroriste. La situation au Ghouta Orientale, fait peur à la communauté internationale et visiblement, les choses ne devraient pas aller en s’arrangeant. En effet, le gouvernement syrien, mené par Bachar Al Assad, ne serait pas enclin à cesser son offensive et ce, malgré une pause humanitaire de 30 jours.

Interrogé, Hussam Eddin Ala, le représentant syrien auprès de l’ONU à Genève, a tenté de justifier la position de son gouvernement. En effet, selon lui, le régime mène une guerre contre Daech et le Front al Nostra. De fait, la résolution 2401, qui préconise un arrêt des combats durant 30 jours, ne peut être appliquée sur cette région du pays, puisque celle-ci exclue de son texte, la lutte contre le terrorisme

Une désillusion pour le secrétaire général de l’ONU, António Guterres et le haut-commissaire aux droits de l’Homme Zeid ben Ra’ad Zeid al Hussein qui avaient accueilli l’adoption de ce document avec enthousiasme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!